EN COURS DE CRÉATION


"Carrément chiffronnée"

Les 7 nains de Blanche neige
Les cheveux coupés en 4
Les 6 cygnes sauvages
Les 7 boules de cristal
Les 3 mousquetaires
Alibaba et les 40 voleurs
Les 101 dalmatiens,
Tout est nombre !

Disons le tout net, ce spectacle n'est pas un cours de math!

 

Mais on y apprend entre autre que Pythagore était un mage à la cuisse d'or, que Brahmagupta, poète et astronome indien par une nuit noire a inventé le zéro – ce qui n'est pas rien -, que compter les moutons n’est pas simple quand les nombres n’existent pas encore et que les belges comme les mayas et les égyptiens ont parfois une numération additive…

Carrément chiffronnée  est une fantaisie mathématique ludique, musicale et joyeuse.
C’est un voyage depuis l'Inde jusqu'à l'Occident en passant par l'Egypte et le Moyen-Orient, à la découverte de l'histoire des nombres et un hommage à tous les hommes et femmes qui ont mis une pierre à cet édifice depuis les débuts de l'humanité.

Bénédicte Jucquois après une solide formation mathématique a exercé un poste de chercheuse à l'université de Louvain en Belgique, mais aujourd’hui elle a choisi de se consacrer à la création artistique.
Dans ce spectacle elle souhaite croiser les chemins qu’elle a parcouru par les sciences avec ceux sur lesquels elle danse, joue de la musique et chante les poèmes.

Le fil des mots et des sons


La fascinante histoire des nombres liée à l’émergence de la pensée et de la création humaine est prétexte à jouer avec les élucubrations des poètes, des mathématiciens des plasticiens, de Pythagore à Raymond Queneau en passant par Brahmagupta, Gherasim Luca, Robert Desnos, Ursus Wuhrli et tous les autres fous sages qui inventent et réinventent le monde depuis la nuit des temps en cherchant à le comprendre.
La musique tisse une voix dans la polyphonie du spectacle, entre mélodies et compositions aux saveurs balkaniques, moyen-orientales, séfarades, classiques et bruitistes.

Mise en scène


Ni vraiment conférencière, ni professeure, ni conteuse, la comédienne musicienne, seule en scène, fait feu de tout bois pour nous raconter ses passions et ses rencontres mathématiques, nous démontrer la poésie des théorèmes tout en démêlant de multiples écheveaux qui sont autant de problèmes à résoudre.

La scène tendue de cordages dessine des espaces géométriques, les fils se croisent. L’espace se couvre d’écriture, calligraphies des numérations du monde entier.

Sur scène


Des instruments de musique au nombre de 6

Une clarinette avec une anche de 53 mm
Une flûte traversière de 26,5 pouces pour 10 doigts
Un kaval, flûte bulgare à 8 trous
Un kavalute de 80 cm
Un instrument Baschet à cordes de 6mm de diamètre sur un quadrilatère
Un tapan de 55 cm de circonférence

Dix orteils pour esquisser la danse des nombres
Dix doigts pour compter
Une voix pour conter
Deux cordes vocales pour chanter

Des livres au nombre de 53
Ils ont nourri l'écriture du scénario et font partie de l'espace scénique. Entre autres :

Dictionnaire amoureux des mathématiques d'André Deledicq et Mickaël Launay
Le mystère des chiffres de Marc-Alain Ouaknin
3 minutes pour comprendre les 50 plus grandes théories mathématiques de Richard Brown
Photos en bazar de Ursus Wehrli
Contes et propos de Raymond Queneau
Morale élémentaire de Raymond Queneau
Poèmes de Raymond Queneau – Une anthologie proposée par Benoit Marchon, Bayard Jeunesse
Chantefables et chantefleurs de Robert Desnos
Poèmes de Robert Desnos – Une anthologie proposée par Benoit Marchon, Bayard Jeunesse
Héro-limite de Gherasim Luca

Une forme légère et tout public à partir de 11 ans


Carrément chiffronnée est une forme légère tout public ou scolaire à partir de 11 ans, d'une durée de 50 minutes. La scénographie est facilement adaptable à un espace et la formule est souple (tout public, familial, adultes, scolaire, chez l'habitant, médiathèque).

Equipe autour de cette création


La création

Ecriture, conception : Bénédicte Jucquois et Brigitte Prévost
Mise en scène, scénographie : Brigitte Prévost
Création musicale et chorégraphique: Bénédicte Jucquois



L’interprétation

Texte, musique, chant : Bénédicte Jucquois



Communication et diffusion

Affiche : Brigitte Prévost, Romane Le Pleuc'h
Photographie : Sophie chénet
Vidéo : Philippe Keran, Claire Childéric
Bande-annonce: Romane Le Pleuc'h